Bourgogne 2019 : les vins peuvent vous surprendre, dans le bon

Bourgogne 2019 : les vins peuvent vous surprendre, dans le bon

Le millésime 2019 est sous le signe de la qualité pour les primeurs de Bourgogne. Le succès se poursuit donc pour ces vins de renommée. On notera plus de fraîcheur et un équilibre dans l’acidité des cuvées. Elles vous réservent encore plus de surprise. Les détails dans cet article.

Les vins primeurs 2019, à la hauteur des millésimes en 9

La production des vins primeurs 2019 a laissé place à beaucoup d’incertitude quant à la quantité des récoltes. Mais au-delà de ces chiffres, la qualité est au beau fixe. Encore une fois, on peut ressentir le réel engagement des vignerons à exploiter le meilleur des terroirs. En effet, l’authenticité des goûts reflète bien l’identité de chaque vin.

Ce qui fait le goût et l’équilibre des saveurs pour les primeurs 2019, c’est sans doute la qualité des grappes et les conditions de vendanges, dans un état sanitaire appréciable. Les variations du climat se répercutent directement sur le potentiel d’alcool des raisins. Avec 1 à 1,5 degrés en plus, les vins se démarquent dans leur style avec plus de fraîcheur et de légèreté. Les raisins millerandés, ramassés vers la fin de la période de récolte promettent, quant à eux, des vins plus puissants. C’est même sans doute l’une des raisons pour laquelle le Bourgogne a pu se faire sa place dans les meilleurs millésimes 2019.

Un grand potentiel pour les blancs

Les premières impressions sur les blancs en primeur montrent une distinction favorable aux différents terroirs. Entre fraîcheur et puissance, la démarcation se fait bien sentir au niveau des variétés de cuvées. Ce qui caractérise les vins primeurs 2019 c’est la minéralité. Vous bénéficiez, dans chaque bouteille, d’une puissance exceptionnelle et d’un mélange d’arômes caractéristique pour chaque moût. La palette de goût se voit plus fruitée. En somme, le cépage dévoile toute son élégance aux fins connaisseurs et aux initiés.

Des profils aromatiques variés pour les rouges

Des profils aromatiques variés pour les rouges

Les décalages dans la date de vendange ont permis aux primeurs rouges de diversifier leurs profils aromatiques. Mais tous bénéficient d’un fruit croquant et d’une structure tannique bien équilibrée. Les vins rouges du millésime 2019 s’annoncent donc avec beaucoup de finesse qui contraste bien avec la gourmandise des fruits, notamment dans le Pinot.

De potentiels changements dans les qualités organoleptiques des primeurs ?

La variation des conditions climatiques n’est pas sans conséquence sur la qualité des primeurs 2019. Cela se répercutera, bien évidemment, sur les qualités organoleptiques des vins à la livraison finale. C’est le cas de le dire puisque la véraison est majoritairement dépendante du climat.

Avec la hausse des températures, tout porte à croire que les vendanges se feront de plus en plus tôt. Du côté des grappes, les baies sont plus consistantes. L’effet de dilution est remarquable à la dégustation des vins primeurs (Comment déguster un vin primeur ? Nos conseils sur l’organoleptique des vins primeurs)2019.

Avec le climat qui tend à changer chaque année, le goût des vins de Bourgogne est-il voué à changer aussi ? Heureusement, les cépages utilisés bénéficient d’un potentiel d’adaptation intéressant. Le travail des vignerons participe également beaucoup dans la sélection des grappes. Par ailleurs, les perspectives montrent la possibilité d’introduction d’autre cépage en soutien. On ne pourra que prévoir davantage d’amélioration dans les qualités gustatives des vins bourguignons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *